Secrétariat international de la CNT

Arrêt immédiat des bombardements et du blocus dans Gaza !

Publié le lundi 1er janvier 2024

Après une semaine d'une trêve aussi fragile que nécessaire, les bombardements ont repris faisant déjà plusieurs centaines de morts. Les incursions de l'armée israélienne en Cisjordanie et les arrestations se multiplient. Alors que le Sud de Gaza se fait attaquer, la liberté de circulation des Gazaoui.es est totalement empêchée et il est désormais impossible de remonter dans le nord de Gaza pour récupérer des affaires.
Même si la situation actuelle atteint une violence d'un paroxysme inégalé, il faut souligner qu'elle ne date pas du 7 octobre.

Dès 2007, les autorités israéliennes décident du bouclage de la bande de Gaza, pour raisons de sécurité, après que le Hamas ait pris le contrôle politique de Gaza aux dépens de l'Autorité Palestinienne. Israël contrôle dès lors les eaux territoriales, l'espace aérien, ainsi que la circulation des personnes et des biens, sauf à la frontière entre Gaza et l’Égypte. Israël interdit la liberté de mouvement sauf circonstances exceptionnelles, humanitaires et individuelles. Gaza devient la plus grande prison à ciel ouvert.
Voilà donc 16 ans que des existences sont étouffées et qu'il est quasiment impossible pour les Gazaoui.es de sortir de ce tout petit territoire. Et aujourd'hui encore ces Palestinien.nes sont sommé.es, à coup de bombes, de partir, pour ne plus jamais revenir... une deuxième Nakba, 76 ans après la première.

Israël veut Gaza, pas simplement son contrôle, cette bande de 40km sur 11, si densément peuplé avec 2.3 millions d'habitant.es. Cette volonté n'est même plus cachée par le gouvernement d'extrême droite d'Israël, certains prônant le déplacement de la population palestinienne dans le désert égyptien. Les bombardements et les attaques israéliennes sur Gaza ne sont pas de la légitime défense et ne datent pas du 7 octobre 2023 ! Nous sommes face à une guerre de colonisation et un régime d'apartheid !

Il semble évident que c'est un désespoir profond qui n'a d'égal que la volonté farouche de ne pas se résigner, l'absence totale de perspective politique, un sentiment d'abandon face à l'injustice de la non reconnaissance des droits du peuple palestinien qui ont fait naître l'attaque du 7 octobre. Elle a été réalisée par un groupe politique armé se revendiquant d'une libération nationale. Il est normal que cette attaque nous blesse dans notre humanité mais il est abject d'instrumentaliser cette émotion pour focaliser l'opinion publique sur une seule partie des violences et sur une position univoque de soutien à Israël !
Il est temps d'enlever nos œillères et d'élargir nos visions occidentales pour enfin reconnaître le processus de colonisation ancien et brutal d'Israël sur les Palestiniennes et les Palestiniens.

L'occupant israélien a bombardé la Bande de Gaza avec plus de 35 000 tonnes d'explosifs, depuis le 7 octobre, c'est à dire trois fois la puissance de la bombe atomique qui a été larguée sur la ville japonaise d'Hiroshima. Plus de 20 000 personnes vivant sur ce territoire ont déjà perdu la vie, et plus encore sont lourdement blessées, alors que le système de soin dans la Bande de Gaza, largement détruit par les bombardements, craque de tout côté. Nous dénonçons ce nettoyage ethnique, ces crimes contre l'humanité !
4500 Gazaouis qui travaillaient en Israël au moment de l'attaque du Hamas sont portés disparus et ni l'armée israélienne, ni l'organisme qui contrôle le système des permis dans les territoires occupés ne souhaitent donner la moindre information à leur sujet ! Nous dénonçons ces arrestations de masse qui s'apparentent à une mesure punitive ! Il faut que cesse la vengeance aveugle !

Dans le même temps, en Cisjordanie, l'armée israélienne d'occupation ainsi que les milices de colons armés mènent de multiples incursions meurtrières, tuant, blessant et arrêtant des centaines de Palestinien.nes civil.es de tous âges y compris pendant la trêve.

Le droit de se défendre contre une occupation, contre une oppression n'est jamais reconnu pour les Palestinien.nes alors qu'il l'est pour les Israélien.nes. Pourquoi cela ? Le racisme et l'islamophobie de nos sociétés occidentales réussissent à déshumaniser les Palestinien.nes en les présentant comme des terroristes barbares faisant partie d'un djihadisme mondial.
Les puissances occidentales impérialistes ont mis en place et laissé pourrir une situation de colonisation, sans cesse accentuée, de déportation du peuple Palestinien, de persécutions, de discriminations, d'apartheid.
La seule solution à l'heure actuelle est de faire cesser l'occupation !

Nous appelons, de notre côté, à faire connaitre et promouvoir la campagne BDS, à participer aux manifestations et aux actions qui visent à dénoncer la barbarie du gouvernement d'Israël, à faire circuler les informations qui permettent de redonner sa place à un peuple opprimé depuis tant d'années et à dénoncer toute criminalisation des actions de soutien à la Palestine.

Soutenir la Palestine n’est pas un crime !

Le secrétariat international de la CNT-F

février 2024 :

Rien pour ce mois

janvier 2024 | mars 2024

S'abonner à notre lettre d'information :